Predator 4(DX)

Bravant les critiques assassines, je suis allé voir le nouveau Predator… Et tant qu’à faire, je me suis dit que c’était une bonne occasion de le voir en 4DX pour (enfin) tester l’expérience (et en VF et en relief histoire de perdre tous les esthètes dès le premier paragraphe de cet article).

Il m’a semblé que le sujet du film était adapté au dispositif et honnêtement, je préférais ça à un Fast & Furious de 3 heures avec l’odeur d’essence en permanence. C’eut été trop extrême pour moi. Et si l’aspect « attraction » me distrayait du fond du film, au moins, je n’y perdrais pas grand chose.

Continuer la lecture de « Predator 4(DX) »

Le film renié d’Ingmar Bergman

Hier soir, pour changer, je suis allé à la Cinémathèque.

J’ai une méthode assez simple pour choisir les films que je vais voir dans ce refuge cosy : je suis à la recherche de curiosités, de films difficiles à visionner autrement. Alors, dans le cadre des rétrospectives, en général, je vais sur la page IMDb de la personne concernée, je regarde ses œuvres classées par nombre de votes et je tape dans le bas du tableau.

C’est ainsi que j’ai innocemment mis les pieds dans Cela ne se produirait pas ici d’Ingmar Bergman.

Je ne savais rien du film si ce n’est qu’il s’agissait d’un film d’espionnage dont l’allure avait l’air plus  « commerciale » que les réalisations habituelles du maître suédois.

La séance est précédée d’une présentation et on nous annonce que nous allons voir un film rare dont la diffusion n’a été autorisée par l’Institut du film suédois et la famille Bergman qu’à la condition que celle-ci soit dûment contextualisée. Le film n’a d’ailleurs été restauré qu’en 2017 et ce n’est que la troisième fois dans le monde que cette version est projetée.

Car voilà : Bergman déteste ce film !

La promesse d’une expérience de cinéma inhabituelle méritant d’être partagée…

Continuer la lecture de « Le film renié d’Ingmar Bergman »

Starship Troopers, garde à vous !

La Cinémathèque est un endroit formidable pour découvrir ou revoir des classiques. Je n’ai pas pour habitude de revoir beaucoup les films mais il y a des exceptions : Starship Troopers en fait partie. À l’occasion de la rediffusion de ce film de science-fiction culte, je me suis dit qu’il serait de bon ton d’enfin lire le roman de Robert Heinlein dont le film est adapté, titré Étoiles, garde à vous ! dans la langue de Molière. Ce qui tombait bien puisque je l’avais dans ma bibliothèque depuis au moins 10 ans.

Si le film Starship Troopers n’a pas pris une ride, il est difficile d’en dire de même pour le roman dont il est tiré.

Continuer la lecture de « Starship Troopers, garde à vous ! »

Archie vs. Riverdale

Vous avez forcément entendu parler de la série teenage phénomène du moment, Riverdale, cette série vendue comme un mix entre Twin Peaks et Glee qui a viré en à peine une saison au soap le plus total voulant surfer sur l’esthétique Stranger Things. J’en suis à un stade où je n’ai plus aucun avis objectif sur la série de la chaîne The CW et j’attends fébrilement chaque nouvel épisode pour voir quel rebondissement improbable va bien pouvoir se produire.

Ginger is the new black.

Il faut signaler aussi que je suis tombé dans la marmite du Archieverse à 12 ans avec la sortie en 1999 du dessin animé Archie, mystères et compagnie suivant la grande mode de l’époque : le paranormal. Dans cette itération, Archie et ses potes chassaient le monstre et les phénomènes étranges : on est bien loin de Riverdale.

C’est cette capacité à tout pouvoir intégrer et à s’adapter aux modes et aux époques qui est la grande force de l’univers Archie. Il faut dire qu’Archie Comics date de 1939 (!) et s’aventure dans tous les recoins possibles de la narration : tranches de vie, comédie, romance, super-héros, fantastique (avec le spin-off Sabrina, l’apprentie sorcière !) et l’encore plus improbable…

Je n’hésite d’ailleurs pas à vous lister les crossovers les plus croustillants du Archieverse : Archie Meets Kiss (oui oui le groupe), Archie at Crystal Lake (Vendredi 13), The Teenage Mutant Ninja Turtles Meet Archie, Archie Meets Glee (on en parlait), Archie Meets The Punisher (⌒_⌒;), Archie vs. Predator (; ̄Д ̄) ou encore le récent Archie vs. Sharknado (」°ロ°)」

Vous voilà prévenus ! Alors, si vous êtes prêt pour le grand plongeon dans un morceau de patrimoine américain, nous allons parler ici du dernier reboot des comics et de ses rapports contrariés (à mon sens) avec la série en cours.

Continuer la lecture de « Archie vs. Riverdale »

Écrans et interfaces au cinéma

La « suspension consentie de l’incrédulité », vous savez, c’est ce terme technique que votre petit cousin Kévin a entendu une fois chez Le Fossoyeur de films et qu’il vous ressort à toutes les occasions pour montrer son expertise critique. Alors qu’en fait, c’est une expression compliquée pour décrire quelque chose de tout simple, il s’agit juste de parler des trucs qui « font sortir » des films (un FX raté, un dialogue qui sonne faux, etc.).

Laissez-moi être votre petit cousin Kévin aujourd’hui pour vous parlez des interfaces dans les films parce que ce n’est plus possible !

Continuer la lecture de « Écrans et interfaces au cinéma »